République dominicaine : au-delà de Punta Cana

Publié le : 23 janvier 20235 mins de lecture

La République dominicaine a le vent en poupe. La beauté des paysages, la douceur du climat et les stations balnéaires les plus variées (certaines avec option tout compris) constituent des atouts précieux pour ceux qui cherchent un voyage dépaysant. Pour les voyageurs souhaitant échapper à l’ambiance festive des plages et des hôtels, il est possible de faire de la plongée dans des eaux cristallines, de jouer sur ses célèbres terrains de golf ou d’explorer ses nombreux sentiers avec des montagnes et des chutes d’eau. La destination regorge de ressources !

Une histoire marquée par la colonisation

Le pays est surtout connu pour être le premier endroit que Christophe Colomb a visité lorsqu’il est arrivé en Amérique. La capitale du pays, Santo Domingo, est considérée comme la plus ancienne ville du continent, puisqu’elle a été fondée en 1496. C’est là, en effet, que se trouve le phare de Christophe Colomb, construit entre 1931 et 1992, où seraient enterrés les restes du navigateur italien. Cependant, le gouvernement n’autorise pas la collecte de matériel ADN et il y a des indications selon lesquelles, en réalité, les restes sont ceux de son fils, Don Diego Colombo.

Outre la colonisation espagnole, la République dominicaine est également devenue un territoire français à la fin du 18e siècle. Cette domination a duré quelques décennies, jusqu’à ce que les Espagnols parviennent à la reprendre aux Français. En 1821, la région a finalement obtenu son indépendance, mais seulement pour neuf mois : elle a ensuite été envahie par le gouvernement indépendant d’Haïti, qui voulait unifier l’île. Ce n’est qu’en 1844, enfin, que la République dominicaine devient indépendante.

Des sites aux richesses variées

La destination la plus connue de la République dominicaine est sans aucun doute Punta Cana. Ses stations tout compris (où la nourriture et les boissons sont déjà comprises dans le tarif journalier) ont généralement tout ce qu’il faut pour plaire aux touristes : plages exclusives, piscines, spas, casinos, boîtes de nuit, terrains de golf primés et beaucoup de luxe.

Mais si vous voulez voir l’autre côté du pays, il vaut la peine de visiter la capitale Santo Domingo, dont le quartier historique (Ciudad Colonial) est considéré comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO. En plus de se promener le long des rues pavées et de visiter des monuments historiques – tels que l’Alcazar de Colon, autrefois résidence officielle de la famille Colomb – les visiteurs peuvent également assister à des spectacles de danse et de musique et essayer les célèbres cigares dominicains.

Une autre destination incontournable est Altos de Chavón. Le village a été créé par le designer italien Roberto Coppa et l’architecte dominicain José Antonio Caro, qui souhaitaient recréer une ville méditerranéenne au milieu de la mer des Caraïbes. L’air bucolique et la beauté des bâtiments en pierre ont attiré de nombreux artistes dans ce lieu. Son amphithéâtre de style grec a notamment accueilli des spectacles en plein air de Frank Sinatra, Gloria Estefan, Julio Iglesias, Sting, Carlos Santana et Shakira.

La nature enchanteresse du pays

Les plages aux eaux cristallines et au sable fin sont les principaux attraits de la République dominicaine, mais les attractions ne s’arrêtent pas là. Le tourisme écologique se développe de plus en plus dans le pays, avec des randonnées et de l’alpinisme, de la plongée corallienne et des visites de ses différents parcs nationaux.

Le Pico Duarte est une option pour ceux qui veulent escalader le point le plus élevé des Caraïbes, à 3 087 mètres. Là, le climat tropical cède la place au froid humide de la montagne. Les excursions vers le sommet nécessitent généralement au moins deux jours de route et de marche, mais la vue du sommet est un spectacle sans pareil.

Une autre attraction célèbre est le parc national Los Haitises, avec ses mangroves et ses îlots abritant des espèces d’oiseaux uniques. Si vous êtes à Punta Cana, il vaut la peine de s’arrêter à Hoyo Azul, un cénote qui se trouve dans le parc Scape et qui est une sorte d’oasis cachée.

Plan du site